FLASH INFOS
  • Suite à l'effondrement du Pont de Vohiposa, une déviation sera bientôt opérationnelle à proximité.

  • La Banque Centrale de Madagascar a annoncé officiellement la sortie des nouveaux billets de 1000, 500, 200 et 100 ariary

  • En raison des obsèques du Président de l'Union des coopératives de transport urbain Bernardin Andriambinintsolomora ce lundi 18 septembre, la rencontre prévue entre la CUA et les transporteurs sera reporté jeudi 21 septembre.

  • HJRA : 4 enseignants, parmi les victimes de l'accident de circulation qui s'est produit près d'Ankazobe dans la matinée du 16 septembre, se trouvent toujours à l'HJRA Ampefiloha. Un d'entre eux est encore au service de réanimation.

  • Le pont Bailey au niveau de Vohiposa, sur la route nationale 7 a été coupé depuis l’après-midi du 17 septembre 2017. Un camion en surcharge a voulu passer, mais l’infrastructure n’a pas supporté son poids.

Evolution des transports à Madagascar

Durant la monarchie merina et au début de la colonisation, les gens ne se déplaçaient que par le moyen du « filanjana » (chaise à porteurs). Les bagages étaient transportés soit par des hommes, soit par les animaux de bâts. Ces faits provenaient qu’à cette époque-là, il n’existait que des pistes accessibles à pied.

filanjana

Ensuite, de 1806 à 1905, le Général Gallieni a mis en place une politique de colonisation, dont, entre autres, la réalisation des premières infrastructures telles que les routes, les voies ferrées, les ports…

Ainsi, les chevaux et mulets ont remplacé petit à petit le filanjana car il coûtait cher. Ces animaux étaient importés. Les chevaux servaient pour le transport des personnes et les mulets pour les marchandises. Comme l’armée doit toujours être en avance sur ce qui concerne les déplacements, dès 1890, le service d’artillerie d’Antsiranana possédait déjà de mulets qui ont été en service à Formose. Cinq années plus tard, en 1895, 5000 voitures, tirées par des mulets du type ci-dessous, ont été débarquées à Majunga par le corps expéditionnaire français.

chevaux

Les trains ont après cela supplanté les chevaux et mulets à partir de 1909. Toutefois, les voies ferrées ne desservaient qu’une petite partie de l’île (Tananarive – Tamatave, Fianarantsoa – Manakara).

train

La calèche existe à Madagascar dès le début du 20ème siècle. Dans l’île, elle est appelée « vôtiry ».

vôtiry
Une calèche à Isotry en 1976

Le pousse-pousse date de l’arrivée des Chinois venus pour la construction des chemins de fer à Madagascar.

pousse-pousse

Après le pousse-pousse, la bicyclette a fait son apparition à Madagascar. La photo ci-dessous montre une course de vélo organisée le 14 juillet 1934 à Fianarantsoa.

bicyclette

Toutefois, pour beaucoup de Malgaches, la bicyclette sert un moyen de transport de marchandises et de biens.

bicyclette2

Quant aux voitures, Madagascar Automobile (Madauto) existe depuis 1928.

Madauto
Madagascar – 3 juin 1934 – Ivato – Terrain d’aviation – Fêtes des cocardes – Stationnement des luxueuses automobiles des coloniaux de Madagascar

En ce qui concerne la circulation maritime et fluviale, les autochtones utilisaient les pirogues et les boutres, lesquels voguent jusqu’à présent dans les eaux malgaches.

Pirogue-à-voile

Boutre

Pirogues-simplesPirogues-à-balanciers

Cependant, des bateaux fréquentaient les ports malgaches.

bateaux
Madagascar – 1934 – Majunga – Plage – Vue aérienne
bateaux2
Madagascar – 1934 – Majunga – Navire « Maréchal Joffre » dans la rade – Vue aérienne

Certains endroits sont reliés par des bacs…

bacsbacs2

ou par des vedettes…

vedettes vedettes2

ou par « la coque »…

la-coque

ou bien par du canot à moteur.

canot-à-moteur

Outre les bateaux, l’aviation a également fait son apparition. L’aéroport d’Ivato était déjà actif dans les années 30.

aviation
Madagascar – Vers 1933 – Ivato – Terrain d’aviation – Vue Aérienne

Les charrettes ont depuis des années servi comme moyen de transport.

Charrette-à-bœufs Charrette-à-bras

Souvent, un moyen de transport de marchandises ou de matériels original s’offre aux regards : le « varamba ».

varamba varamba-2

De nos jours, les pousse-pousse tendent à être supplantés par les cyclo-pousses.

cyclo-pousses

La même mutation s’opère également auprès des taxis-ville qui sont remplacés petit à petit par des « Bajaj ».

Bajaj

Bien que les taxis-ville rencontrent peu de succès face aux « bajaj », on les rencontre dans les grandes villes. Ils sont utilisés pour le transport des biens ou de marchandises.

Taxi

Des bus et « taxis-be » travaillent du matin au soir pour servir les usagers urbains.

Taxi-be

Des minibus et des cars sillonnent les routes et les pistes pour transporter des passagers à travers le pays.

MinibusCars-TATA-et-Sprinter

Des camionnettes roulent toujours à Madagascar pour le transport.

camionnettes

Les camions servent essentiellement aux transports des marchandises et des biens.

camions

Mais parfois, il est transformé en taxi-brousse pour relier les zones enclavées.

taxi-brousse

En ce qui concerne les motos, certains endroits ne sont accessibles que par ce moyen. Ces motos ordinaires deviennent alors des taxis-motos.

moto

Mahafy/MTM

 

 

 

 

A blog about Wordpress design, development , Software and inspiration http://themesharebd.blogspot.com